Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom RIGGS

Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom RIGGS







Série : Miss Peregrine et les enfants particuliers
Titre : Miss Peregrine et les enfants particuliers
Auteur : Ransom RIGGS
431 pages
Edition : Bayard
Parution : Juin 2011
Prix : 15,90 €







Quatrième de Couverture : Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule ile du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers', il a côtoyer une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles. Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une horrible créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob par sur l'île en quête de vérité. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doutes : les enfants particuliers ont réellement existé. Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître

Mon Avis : Avant de commencer à vous parler de ce roman particulier (vous avez saisi le jeu de mot ? 😉), je tiens à remercier très chaleureusement mon amie Pauline qui me l'a offert pour Noël. À présent, parlons un peu de ce qui nous intéresse, le livre.
Je vais commencer par les quelques points négatifs que je lui ai trouvé. Tout d'abord, et je penses que c'est le point le plus important pour moi, j'ai trouvé les chapitres excessivement long, c'est-à-dire que l'on a un livre de 431 pages découpé en onze chapitre, ce qui nous fait une moyenne de 40 pages pour un chapitre. Encore si les chapitres étaient équitables, ça irait me dirait vous, mais loin de là ! Parfois un chapitre peut faire une vingtaine de page et d'autre près d'une centaine... Disons que si l'on n'a pas beaucoup de temps pour lire, c'est un peu décourageant. Heureusement, Ransom Riggs nous découpe ses chapitres avec les fameux petits points qui marque un changement de décor ou de temps dans le récit ce qui permet de faire son propre découpage et de ne pas être totalement perdu.
Outre ce petit problème de chapitre interminable, j'ai trouvé l'histoire assez lente à se mettre en place. Effectivement, on ressent assez bien le mal être de Jacob, mais néanmoins, l'intrigue et l'action sous assez tardive et rende le début de la lecture assez fastidieux à mon sens. Ce n'est pas que le contexte n'est pas intéressant, mais plutôt qu'il ne s'y passe pas grand chose de réellement intéressant.
Ma dernière remarque négative sur ce roman sera le manque de personnalité et de psychologie des personnages. Durant ces 400 pages, on aurait bien aimé voir un peu de psychologie dans les personnages, essayer de comprendre comment ses petites-personnes, ses enfants font pour vivre avec l'esprit d'adultes... Je trouve dommage que l'auteur n'est pas un peu plus insisté sur cet aspect. Enfin, la relation père/fils entre Jacob et son père m'a paru assez peu plausible. Le père est persuadé que son fils a des troubles psychologique pour autant il le laisse trainer seul à travers une île où surviennent de drôle d'évènements... Ça aura été un peu gros à avaler pour moi.
N'allait pas penser que je n'ai pas aimé ce début d'histoire, loin de là. Malgré tout ces petits points de détails, Miss Peregrine et les enfants particuliers aura été une bonne lecture pour moi. J'ai beaucoup aimé l'univers que l'auteur a créé avec les particuliers et les histoires de boucles temporelles. J'ai été transporté dans un autre univers, une autre époque et c'est exactement ce que j'attendais de cette lecture.
J'ai beaucoup aimé le personnage d'Emma qui m'a paru la plus développé d'un point de vu personnalité. On sait comment est son caractère dès qu'on la rencontre et elle reste fidèle à ce qu'on sait d'elle. Bien que ce soit tous des enfants d'apparences, les particuliers ont un comportement extrêmement mature... Ce que l'on peut facilement comprendre lorsque l'on sait que l'un d'entre eux à cent vingt-sept ans dans le corps d'un enfant d'une dizaine d'années. Les légers changement de comportement qui font d'eux soit des enfants, soit des adultes sont amusant à remarqué, surtout chez Enoch qui veut se la jouer dur mais qui perd tout espoirs et se met même parfois à pleurer dans certaines circonstances.
Enfin, le point bonus que j'accorderai à se roman, se sont les photos qui y sont intégrées. Elle rajoute un semblant d'authenticité à l'histoire et nous aide parfois à mettre des visages sur des noms. Une note de l'auteur nous indique que toutes sont authentique à l'exception de quelques unes qui ont subit une légère retouche.
Je vous conseil ce roman si vous aimé les histoires torturé de voyage dans le temps (oui parce qu'avec les particuliers c'est loin d'être simple) et les personnages aux pouvoirs singuliers.

Adaptation : Ce roman a été adapté au cinéma par Tim Burton. Un article du livre au film à paraître prochainement.

4/5

Posts les plus consultés de ce blog

La Rivière à l'Envers - Jean-Claude MOURLEVAT

Nil - Lynne MATSON

Le Monde de Charlie - Stephen CHBOSKY